L’escalier

ensaplv062512133

L’escalier de la cour de l’école est devenu un totem, une image identitaire de la Villette jusqu’à même devenir il y a deux ans le symbole/logo de l’école. 

Parmis les diverses pistes de projet, une opération sur l’esclalier présente aussi bien un défis technique, artistique que symbolique. Elle pourrait bien être un tremplin pour Opéra Construit, une carte de visite mais également devenir moteur à de futurs projet de notre collectif.


Voici donc les différents points + / – relatif à ce projet exitant :

les + :

# C’est le symbole de l’école, son « totème« , une partie de son identité. Il est un excellent support pour exprimer le savoir faire des étudiants de La Villette. Il pourrait être le prisme à notre action.

# Il a une place particulière dans l’enceinte de notre école en cela qu’il est situé à l’entrée. Il est donc la prémière chose que l’on voit en arrivant à l’école.

# Il est en piteux état. Il est sale et vieux. Il ne donne pas plus que cela envie de le regarder ou l’arpenter. Il y a donc une nécéssité d’y réaliser une intervention.

# C’est un lieu de passage mais également un lieu social aussi bien pour les étudiant que les fonctionnaires de l’administration de l’école.

# Il y a semble t-il une volonté globale à son renouveau (élève/administration). Cela constituec une RÉELLE OPPORTUNITÉ DE PROJET.

# Cette volonté à priori partagée notre administration pourrait se traduire par un appuis financier non définis à ce jour.

# Une opération sur l’escalier apporterait une crédibilité à OPÉRA CONSTRUIT, constiturait sa première « carte de visite » et permettrait ainsi de fédérer.

# L’éscalier offre des potentialités de projet fortes mais également de créativité et de choix de matériaux.

# Cette opération permettrait de recréer du lien entre les différents étages, de la cour au toit ( autre espace à fort potentiel )

# Cette opération si choisi permettra d’autres projets futurs; devenir un moteur; être une articulation.

 

les – :

# Quid du bloquage pendant la réalisation ? (pompiers/normes)

# Doit rester libre de passage pendant la réalisation ou alors installer un escalier provisoire à court terme.

# La question de la sécurité, de la logisitique ?

# Il s’agirait d’un projet de « hauteur » ce qui peut induire des coûts (sécurité/difficultées ? / échaffaudage ? )

# Quid des contraintes dans l’élaboration du projet (et structure ) ? => un travail sur l’extérieure de l’escalier, sur la peau de l’escalier, sa façade, son épaississement… 

# Comment y arriver ? => autorisations, communication du projet, consensus !


L’escalier nous offre un excellent terrain de projet. S’il offre de nombreuses potentialités et constitue un solide exercice de style il nous permettrait d’en faire aussi bien la « carte de visite » de La Villette que d’OPÉRA CONSTRUIT.

 

Avis à commentaires 

                                                                                 Lucas Loupias – La villette

L’atelier ambulant

chateau-ambulant

Experience, aprentissage, autoformation

Créer un élan des possibles, un terreau pour penser de nouveaux projet

Développer des projets pas seulement à l’intérieur de l’école grâce à la mobilité de l’atelier.

Responsabiliser les étudiants sur le materiel

graine de jardin : « c’est pas pareil de se dire que c’est peut-être ton voisin qui a planté les tomates plutôt que les services de la mairies »

Réussir à poser la question de quel outil pour quel but

Un livre wiki-physique pour partager les experiences grâce à l’atelier mobile.

 

Mise en place

Autorisation plus facile à obtenir puisque petit et mobile

Bourdier à déja commencer à acheter des outils dans un but similaire

Financement : Canette, la Villette brocante (fabrication de meuble, vente d’objets personnels,…)

 

Les enjeux

Imaginer un dispositif viable et durable pour emprunter, renouveler et préserver

Accés à l’énergie, renouvelable ?

Mobilité de l’objet

Espace de parking, mise en place d’une borne de recharge

Etanchéité, protection des outils

 

 

 

 

Salle PFE

Albert-Schweitzer-Gymnasium5_o

Albert-Schweitzer-Gymnasium_o

Référence: http://www.plastique-fantastique.de/ALBERT-SCHWEIZER-GYMNASIUM

___________________________________________________

LA SALLE PFE devient LES MODULES DE TRAVAIL PFE
Profiter d'un besoin urgent qu'est la mise en place d'un espace de travail dédié au PFE (le rythme de travail de ces 6 mois implique de pouvoir être au calme avec un accès à l'éléctricité et internet - peu de travail de maquette quotidien)  pour installer des mobules de travailes dans toute l'école, questionner sa spacialité, s'installer sur tous les futurs lieux de construction d'Opéra (chaufferie, rue intérieure, pelouse, espace derrière l'atelier volume, et même les toits...)
Ces modules sont connectés au réseau éléctrique via un boitier éléctrique compris dans le module, et le boitier fournit internet - une rareté dans l'ENSAPLV.

 

Les + :

 

  • La simplicité pour un premier projet: petite échelle, prototypage facile.
  • La recherche de référence sur le mobile et démontable, la création d'une culture architecturale commune.
  • La possibilité de partir sur une petit nombre de prototypes cette année, et de les multiplier avec de nombreux volontaires les prochaines années.
  • Le coût relativement faible, et la possibilité de diminuer en cours de route le nombre de prototypes
  • La demande d'autorisation est simplifiée, le directeur vera juste des modules s'installer et se déplacer sans que personne puisse y réellement venir y contredire.
  • Un questionnement des limites spaciales de l'école: démontrer qu'en sortant du système de "salle de classe" les espaces délaissés dans l'école sont énormes.
  • La participation induite car les PFE seront les acteurs du montage/démontage de leurs module de travail

Les :

  • Grosse logistique, le démontable demande souvent un temps large de prototypage
  • Le démontable est moins réalisable en réemploi, à cause de la précision qu'il requiert
  • L'intérêt social est limité à l'interaction "dans ma bulle"/ dans l'école.

 

Les pôles supposés :

  • Recherche et développement sur les références, possibilité d'orienter la direction du projet: LE CHEF D'ORCHESTRE
  • Equipe de géo-trouvetout et autres bidouilleurs avant la construction finale: PROTOTYPEURS
  • Dessins techniques, synthèses graphiques: ORDINATEURS
  • Equipe administrative: communication extérieure, démarchage des autorisations et établir le cahier des charges: ADMINISTRATEURS
  • Logistique: matériaux, éléctricité, internet, accès dans l'école, stockage: INTENDANTS

 

 

Le toit

écrire ici ...

L’hôtel à sieste

 

 


Une sieste permet d’éviter de nombreux accidents. 

« Nous entendons dans les rêves ce que dit la matière. »  Ernst Jünger

Lennard KOK effondrement


L’hôtel à sieste se veut le lieu privilégié du repos après une nuit de charrette. A travers la répétition de modules élémentaires empilés, cet endroit permettrait dans un petit volume de loger des espaces propres au sommeil, dans l’idée de micro-siestes plus que de nuits. Chaque élève se trouve à un moment donné confronté à des envies de sieste après un rendu et l’hôtel à sieste permettrait de répondre à cette demande, dans une écriture architecturale qui reste à définir.

Les + 

/ Apporter de la bonne humeur

/ Proposer de nouvelles interactions dans l’école, à l’interface des mondes conscient et inconscient

/ Un nouveau service inédit

/ Liberté formelle de l’ensemble, possibilité de construire un objet à l’architecture non référentielle

/ Structure simple, avec la possibilité de modules répétitifs

/ Inventer de nouvelles expériences du sommeil, dans l’intimité ou à plusieurs

 

Inception

 

Les - 

/ La possibilité de détournement des capsules qui pourraient devenir des espaces résiduels

/ La question de l’hygiène

/ Le nombre de places

/ La Question de l’accès

/ L’ambiguïté intimité/visibilité


 

Méthodologie:

Ce projet est pensé par 6 loges différentes aux prérogatives a priori distinctes mais amenées à s’imbriquer. La loge « Chef d’orchestre » est determinante pour harmoniser les approches et l’avancement des travaux de chaque groupe. Les loges sont amenées à réflechir en parallèle sur des sujets que l’on aurait pu organiser de manière séquencée. Cette mise à plat peut permettre de créer des liens entre les groupes, des requêtes spécifiques d’un groupe à l’autre, des contraintes. L’idée étant d’exploiter des effets de levier, de mettre en place une dialectique dans le développement du projet.

Exemple : la loge « Programmation dispositif » décide d’imposer la nécessité d’un groom ». « Aménagement d’intérieur » doit donc penser ses plans avec un espace dédié à la réception. « Administratif » s’emploie de son coté à proposer le concept à la direction de l’école, négocie la rémunération du groom. Et là « Administratif » dis c’est pas possible, al direction est complétement fermé, il faut rétropédaler, il est donc demandé à « Programmation… » de trouver une autre solution. 

Le chef d’orchestre a vocation équilibrer les forces en présence: il peut décider de réaffecter des effectifs d’un groupe à l’autre en fonction du niveau d’avancement de chacun des groupes.

Implantation = volumétrie / gros-oeuvre / matériaux / acessibilité

Programmation_dispositif = Mise à disposition / nombre de place / accoustique / identifaction – image / préposé_moniteur_groom

Aménagement intérieur = matériaux / confort / hygiène / volumétrie / aération – isolation thermique / ambiance accoustique

Chantier = phasage / spectacularisation / gestes – outils / construction d’éléments modulable en atelier

Administratif = communication du projet vers l’extérieur / formation du groom / création d’un nouveau post de moniteur / responsable auprès de la LVE

Chef d’orchestre = gère la récurrence de certains point / harmonise l’économie de moyen entre / étudie le rapport au sommeil des participants 

  Malaysia-kuala-lumpur-01333 jg00001_ph02-680x510hotel-capsulepouf

groom p  sieste plusieurs sieste seul

La salle de musique

 

tumblr_mk4c9rtKb71s7m33ao1_1280

Les + :

-Le site envisagé est disponible et la construction qui s’y trouvait l’an dernier montre la faisabilité d’une structure conséquente.

-L’intérêt social et évènementiel : organisation d’évènements pour financer ce local puis à l’intérieur de ce local.

-L’intérêt pédagogique : les techniques de construction à mettre en oeuvre devront répondre aux exigences techniques que demande une telle salle (isolation phonique principalement). De plus, une fois construit l’intérêt pédagogique viendra du spectacle vivant, des évènemnts qui y auront lieu (manière d’utiliser l’espace : lien étroit avec l’architecture)

-L’école a tout intérêt à pouvoir rajouter dans sa plaquette qu’elle possède un local insonorisé pour les élèves musiciens   (vers une filière musique/archi ?)

-L’amorce d’un autre lieu de vie dans l’école ; pourquoi pas d’autres projets autour de ce site par la suite ?

 

Les :

-Le coût d’une structure comme celle-ci

-L’inaccessibilité du site aux PMR

 

Les pôles supposés :

-Financement : organisation d’évènements, de soirées pour financer le projet par la musique

-Recherche et développement sur le matériaux envisageables pour construire ce projet

-Négociations : avec l’administration, pour trouver des matériaux de récup, ou même des sous.

-Organisation de l'utilisation des lieux: créneaux ? stockage ? responsabilités ?

-Synthèse et dessin du projet